Références Scientifiques

Vous souhaitez être formés ? La chambre d’Agriculture des Pays de la Loire vous propose une formation : Géobiologie : Influence de l’Environnement sur les Animaux et leur Confort et leur Productivité.

Vous pouvez retrouver la plaquette du G.P.S.E « Mieux connaître les risques des courants électriques parasites dans les exploitations d’élevage »:https://chambres-agriculture.fr/fileadmin/user_upload/National/002_inst-site-chambres/pages/exploitation_agri/6_plaquette_GPSE.pdf
Plaquette EDF - 6 plaquette GPSE

Vous pouvez retrouver la plaquette du G.P.S.E « courants électriques parasites en élevage:connaître et maîtriser »:http://www.gpse.fr/IMG/pdf/gpse_2019_courants_electriques_parasites_en_elevage-2.pdf

GPSE 2019 courants electriques parasites en elevage

Glossaire sur les perturbations rencontrées dans les élevages.

( définitions extraites du livre de Luc Leroy et Stéphane Demée « Géobiologie en agriculture – Le guide très pratique » Editions France Agricole )

Antennes de télécommunication ou antennes hautes fréquences.

Les antennes peuvent émettre des perturbations ( hyperfréquences de 900MHz à 2,6GHz ) dans un rayon de 200 mètres . Cependant, elles semblent agir comme des aiguilles d’échanges entre ciel et terre, par la mise à la terre. Ces modifications deviennent perturbantes si elles sont implantées sur des failles terrestres, où circulent des veines d’eau.

Champs électriques

Le champ électrique (CE) est un champ de force invisible créé par l’attraction et la répulsion de charges électriques. Il se mesure en Volt/mètre. Plus la tension est importante, plus le champ est fort. Son effet est de 20m pour une tension de 20000 volts, et arrêter par des matériaux denses: pierre, béton, métal relié à la terre.

Champs magnétiques

Le champ magnétiques (CM) apparait lorsqu’il y a circulation de courant électrique. Ce champ dépend de l’intensité du courant s’exprime en Ampère/mètre. Les appareils le mesurent en micro tesla ou milliGauss (10X). Leurs effets diminuent avec la distance, mais n’est arrêté par aucun matériau. Les CM ont une incidence forte sur les animaux.

Champs électromagnétiques

Ils résultent de la combinaison des champs électriques et magnétiques, et sont constitués d’une onde électrique et d’une onde magnétiques qui se déplacent ensemble à la vitesse de la lumière. Dans le cas de courant alternatif, l’onde électromagnétique est caractérisée par le nombre d’oscillation par seconde (hertz). Ces ondes traversent les corps des humains et des animaux. Ces ondes créent des « courants induits » c’est à dire un transfert d’énergie en l’absence de tout contact. Les structures des bâtiments d’élevage pollués par un champ électrique puissant ( réseau EDF ou lignes SNCF) sont fortement chargées électriquement.

Courants vagabonds

Ce sont des courants électriques perdus qui se propagent dans le sol en empruntant des zones de failles ou des passages d’eau souterrains. Ils circulent dans le sol ou dans les parties métalliques des bâtiments, pour rejoindre les mises à la terre des ouvrages EDF. Ces courants parasites ont pour origine les défauts d’isolement des appareils électriques, les champs électriques, l’induction magnétiques ….

Éoliennes

Les éoliennes peuvent créer des nuisances visuelles ou sonores. Ce sont des mâts plantés en terre qui peuvent atteindre 180 m de haut, d’une masse de 2000 tonnes ( 700 m3 de béton, 50 tonnes de ferrailles, mâts de 300 tonnes). Ces ouvrages perturbent la terre, spécialement sur des failles géologiques, sur des courants d’eau.

Équipotentialité

Une liaison équipotentielle (LEP) est un conducteur qui relie toutes les parties métalliques des bâtiments à la terre, garantissant l’absence de tension, donc de potentiel.

Géobiologie

C’est l’étude (logos) à la fois de la terre (Gé) et de la vie (Bio)

La géobiologie étudient les influences du cosmique, du tellurique sur le vivant. Aujourd’hui s’ajoutent l’études de toutes les pollutions électromagnétiques du monde moderne, entre autres : électromagnétisme, antennes relai, téléphone ….La géobiologie vise à améliorer du vivant.

Pylônes et lignes haute tension

Ces pylônes peuvent supporter 18 câbles (2 circuits 400000 volts) plus 2 câbles de garde relié à la terre à chacun des pylônes. Au quotidien, ces pylônes créent des échanges électriques entre ciel et terre. Ils mettent à la terre les courants de foudre ( 70000/an). Ils véhiculent en permanence vers le sol le champ magnétique induit. Leurs positionnements sur des failles ou des courants d’eau impactent plus largement et plus grandement les zones où ils sont implantés.

Transformateurs moyenne tension (20000 volts)

Les lignes d’alimentation de ces transformateurs disjonctent automatiquement en cas de défauts d’isolement. Mais un transformateur moyenne tension situé à l’aplomb d’une faille, D’un passage d’eau va déclencher une nuisance aiguë. Une des solutions est de déplacer le transformateur.

Risques externes

Les lignes basse tension (400 ou 240 volts) peuvent, par leurs mises à la terre du neutre au pied d’un poteau créer des problèmes. Ces mises à la terre peuvent récupérer des courants vagabonds et activer une zone néfaste. Une solution est de déplacer cette terre.

Tension de pas, tension de contact.

La tension de pas est la différence de potentiel (mesurée en volt) constatée entre les pattes avant et arrière d’un animal. Les animaux réagissent dès 2mA pour une tension de 1 à2 volts.

La tension de contact est la différence de potentiel enregistrée entre un animal et un objet métallique. Le courant traverse alors l’animal pour revenir au sol par ses pattes.

Lien pour acheter le livre de Luc Leroy et Stéphane Demée « Géobiologie en agriculture – Le guide très pratique » Editions France Agricole : https://www.amazon.fr/G%C3%A9obiologie-agriculture-guide-pratique-Terragora-ebook/dp/B07XF5MRQF

Soutenez les !